Sélectionner une page

Définis comme une excroissance mince et filiforme qui croît à partir du follicule pileux, les cheveux ont la particularité d’être présents sur tout le corps humain, à l’exception, bien entendu, des paumes  de la main des plantes du pied et des lèvres. Le cheveu est composé essentiellement de kératine, une protéine fibreuse et hélicoïdale qui entre également dans la composition des ongles et de la peau. Vous voulez en savoir davantage sur la structure des cheveux ? Plus de détails dans la suite !

De quoi est composé le cheveu ?

Racine, tige pilaire et annexes, ce sont là les trois éléments qui font la structure de nos cheveux. Commençons par la racine, plus communément appelée follicule pileux. Il s’agit d’une structure assez complexe, composée de plusieurs parties que sont la papille dermique, le bulbe capillaire ou encore la gaine épithéliale (interne et externe). La papille dermique, quant à elle, est le tissu responsable de réguler la croissance et la nutrition du cheveu. On retrouve ensuite le bulbe pilaire, dont la partie inférieure est découpée en 3 zones, à savoir la zone germinative, la zone pigmentée et la zone de kératogénèse. 

La tige capillaire, ou la partie visible du cheveu, a la particularité d’être dépourvue de vaisseaux sanguins. C’est ce qui explique le fait qu’on ne ressent rien à partir du cheveu, contrairement à la peau par exemple. Nous vous le disions, le cheveu est principalement constitué de kératine, à hauteur de 95%. Du point de vue de la structure, la tige capillaire est composée de 3 couches différentes, à savoir la cuticule, le cortex et la médulla ou la moelle : 

  • La cuticule consiste en plusieurs couches de cellules fines qui jouent un rôle de protection du cheveu. La cuticule est très kératinisée, ce qui en fait la partie nourricière essentielle au développement des cheveux ;
  • La médulle ou la moelle, composée d’une substance graisseuse qui constitue la partie centrale de la tige ;
  • Le cortex qui contient de longues chaînes de kératine responsables de l’élasticité du cheveu et de sa résistance. 

Dans le détail, il faut savoir que chaque partie de la tige capillaire permet de donner des caractéristiques propres aux cheveux. C’est d’ailleurs ce qui permet de classifier les cheveux en plusieurs types. Le cortex, par exemple, constitue la zone intermédiaire du cheveu qui, grâce à sa richesse en kératine sous forme de longues chaînes, donne aux cheveux leur élasticité, leur souplesse et leur résistance. Par ailleurs, les cellules qui composent le cortex ont la particularité d’être riches en protéines et en lipides. La cuticule, pour sa part, agit en enveloppe protectrice extérieure du cheveu. Elle est composée de cellules sous forme d’écailles qui donnent aux cheveux leur imperméabilité.  

Le point sur les annexes du cheveu

Elles sont au nombre de deux : la glande sébacée et le muscle arrecteur du poil. La première a une activité sécrétoire. Autrement dit, elle sécrète du sébum pour lubrifier le poil et la peau. Quant au muscle arrecteur du poil, il a un rôle d’érection de ce dernier, ce qui participe de la thermo-régulation.